Les revenus de CityJet devraient passer d’un tiers à 280 millions d’euros cette année

Le transporteur basé à Dublin, CityJet, prévoit que ses revenus passeront d’un tiers à 280 millions d’euros cette année, puisqu’il commencera à voir l’impact de nouvelles affaires, selon le président et fondateur Pat Byrne. Il espère également compléter une autre acquisition cette année.

Il a déclaré au dimanche Indépendant que l’année dernière, les revenus de CityJet provenant des activités planifiées – volant des itinéraires réguliers sous sa propre marque – ont touché 141 millions d’euros. Le chiffre d’affaires de ses activités de crédit-bail, où il fournit des avions et de l’équipage à des compagnies aériennes tierces, s’élève à 69,2 millions d’euros.

Cette année, les recettes planifiées devraient diminuer à 85,2 millions d’euros. Toutefois, les revenus de location humide passeront à 194,5 millions d’euros.

Byrne a refusé de révéler le résultat net de CityJet pour 2016, car les comptes n’ont pas encore été formellement approuvés par le conseil d’administration. En 2015, la société a réduit ses pertes de 30 millions d’euros à 10 millions d’euros. Le chiffre d’affaires était de 165,1 millions d’euros cette année.

Byrne a également révélé que CityJet poursuivra le contrat d’exploitation du service aérien Aer Lingus lors de l’appel d’offres au cours des deux prochaines années. La franchise est actuellement exploitée par Stobart Air, basée à Dublin. Stobart Air a retiré un plan l’année dernière qui l’aurait vu acquérir par CityJet.

Byrne a déclaré que CityJet a également étendu son accord pour exploiter des routes au nom d’Air France à l’année prochaine, et est en train de discuter pour étendre encore l’accord.

CityJet, anciennement détenue par Air France-KLM, a été acquise par l’aviation allemande d’introduction l’année dernière par Byrne et d’autres bailleurs de fonds. Il a également été soutenu par la société britannique de crédit-bail Falko.

Depuis qu’il a repris à CityJet, Byrne a mis l’accent sur l’expansion de son activité de crédit-bail. En janvier, il a acquis le fournisseur danois Cimber de SAS et a déposé une commande supplémentaire pour des centaines de millions d’euros de jets de Bombardier.

CityJet, qui a également conclu un contrat de bail humide avec Brussels Airlines, appartenant à Lufthansa, continue également de prendre en charge Sukhoi Superjets. Trois de ces jets sont utilisés pour les services de Brussels Airlines.

Byrne a également déclaré que la compagnie aérienne étend l’utilisation de ses jets Avro vieillissants.
“Nous pensons à l’origine que nous ne les utiliserions pas d’ici 2018 ou 2019, mais nous en voyons plus d’opportunités”, a déclaré M. Byrne, ajoutant que la compagnie aérienne modernise les avions Avro restants dans leur flotte pour prolonger leur vie. Cependant, il a déclaré que la compagnie aérienne cessera probablement de les utiliser d’ici 2021.

Dans le groupe, CityJet compte actuellement 15 Avro Jets, 23 Bombardier CRJs et six Superjets.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *